Auteur Sujet: Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure  (Lu 25847 fois)

Hors ligne louloute

  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 5196
Re : Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure
« Réponse #60 le: 26 Juin 2012 à 09:12:19 »
Oui! j'ai le même à la maison :evil:
Tantôt, il joue avec le petit, tantôt il est en compétion avec! j'ai toujours l'oeil dessus! du coup ! des fois je peux même pas allez sous la douche! ça depends comment il est.. suis obligée d'attendre d'être seule.. je doit mettre souvent le  ho là parce que ça deborde vite aussi.. et le petit s'énerve..
des fois aussi le jeune est très calin avec et d'un coup il le supporte plus! il le jette coimme un jouet en fait!  ça demande beaucoup beaucoup de surveillance..
en tout cas c'est clair les laisser seule, non jamais! je suis toujours tout près..

Hors ligne nounoudenfer88

  • Mon vrai nom , c'est Mme Thenardier
  • Eclaireurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 4617
Re : Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure
« Réponse #61 le: 22 Février 2013 à 16:51:48 »
Et alors Pépée,  t'en es où Maintenant ?
Il y a des jours où l'absence d'ogres se fait cruellement sentir . (Coluche)

Hors ligne Pépée

  • Senior
  • ****
  • Messages: 275
Re : Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure
« Réponse #62 le: 22 Mars 2013 à 21:12:22 »
Bonsoir,
je suis confuse de ne pas avoir vu que vous me demandiez des nouvelles.
Les visites suivantes se sont bien passées. On a été "surpris" au début, et donc on était mieux préparés ensuite.
Seulement il s'est lassé de nous. Il a eu des problèmes de comportements au foyer assez graves en décembre, il a remis beaucoup de choses à plat. Et au final, il a décidé "qu'il n'avait pas besoin d'une famille de parrainage pour se sentir bien".
Nous sommes allés le voir en février, avec la présence d'un éducateur, pour qu'il comprenne bien que la décision venait de lui. Et notre parrainage a pris fin comme ça.
Ce n'est pas un échec, puisque ça lui a permis de prendre une décision et de l'assumer. Dans sa vie, il se laisse porter. Au moins pour une fois il a été acteur. On en a beaucoup parlé au téléphone avec son référent aussi.

On a donc recontacté l'ASE pour dire qu'on était prêts à repartir pour un nouveau parrainage. Il devait y avoir une nouvelle commission mi mars. Mais depuis plus de nouvelle. Je pense qu'on rappellera la semaine prochaine pour savoir s'ils ne nous ont pas oublié (mais je pense que si).

On envisage toujours de demander l'agrément d'AF d'ici un an ou 2. J'ai changé de travail, et je m'y sens bien mieux, donc je ne suis plus aussi pressée qu'à une époque. Je me pose aussi beaucoup de questions sur ce métier / choix de vie. Ca me fait quand même peur, pour plein de chose. La peur que ça se passe mal, pour mes enfants, mon mari, moi. Forcément, on lit beaucoup de choses, et ce sont rarement ceux chez qui ça se passe bien qui témoignent : enfants retirés, dénonciation mensongères... Je suis encore beaucoup dans le flou. Mais le projet n'est pas relégué aux oubliettes.

Cette première expérience nous a vraiment beaucoup appris sur la réalité de ce "monde", les gens qu'on y rencontre, ces enfants bousillés...

C'est brouillon ce que j'écris. La réflexion continue, quoi...

Merci de prendre des nouvelles.
"Tout le monde croit que le fruit est l’essentiel de l’arbre quand, en réalité, c’est la graine." Nietzsche

Hors ligne Clarinette

  • Animateurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 8346
Re : Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure
« Réponse #63 le: 22 Mars 2013 à 21:39:47 »
Coucou pépée merci d'avoir donner de tes nouvelles

Je voulais rebondir sur ce que tu dis "ce sont rarement ceux chez qui ça se passe bien qui témoignent"
Et bien je trouve cela dommage de ne pas lire plus de cas positif
Car il y en a, j'en suis la preuve...un parcours agrément agréable et dans les temps...4 mois, 3 permanents assez rapidement (23 mois) et un relais régulier que je viens d'accepter...

Tout va bien, le métier est ce qu'il est bien sur, difficile émotionnellement et physiquement...mais il est dans sa globalité, très agréable et avec beaucoup d'avantage...fiscalité, travail a domicile même si nombreux rv, nous gérons notre emploi du temps, les priorités...nous n'avons pas un chef au dessus de nous constamment mais des obligations, des responsabilités a honorer...c'est un contrat de confiance avec notre employeur...

Voilà, il y a des familles d'accueil pour qui tout roule, c'est aussi une réalité...j'aime le souligner...ce métier est trop souvent présenté négativement...il y a bien entendu beaucoup de problématique chez les enfants accueilli...je parle là du métier en lui même , celui là même que nous exerçons...

Voilà, j'aime le mettre a l'honneur un peu de temps en temps

Hors ligne Pépée

  • Senior
  • ****
  • Messages: 275
Re : Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure
« Réponse #64 le: 24 Mars 2013 à 10:45:13 »
Bonjour,
merci pour ton témoignage Clarinette. Il y a aussi une dame, dans mon quartier, qui a choisit ce métier. C'est elle qui m'a donné envie de l'exercer aussi. Je peux discuter un peu avec elle de temps en temps (on se croise à l'école). Elle s'y sent très bien. C'est ce qui me rassure.
On a aussi pu voir la réaction de nos enfants face au garçon qu'on a parrainé, je l'ai trouvée saine : ils l'ont bien accueilli, ont compris qu'il ne vivait pas avec son papa et sa maman (mais dans sa "grande maison"), ça leur a permis de poser des questions. Ca aussi ça me rassure.

Après, l'agrément me fait peur. Et puis je suis bien consciente que cette toute petite expérience de parrainage n'a rien à voir avec votre métier ! Et j'ai peur de fracasser notre équilibre et nous plonger dans les ennuis comme certaines familles.

Il y a aussi autre chose qui m'a choquée : j'ai un collègue dont la petite soeur est placée. Il faut voir comme il crache sur les familles des AF ! Il les accuse de l'avoir poussée à faire des tentatives de suicide (elle en a fait dans plusieurs familles), de l'avoir larguée seule devant la télé le soir du réveillon (elle n'était pas sensée être chez eux ce soir là, mais suite à une négligence du TS, elle n'a pas eu son billet de train pour partir pour les vacances. La famille a du la garder, et n'a pas voulu annuler son réveillon. Je peux aussi les comprendre), de ne prendre que l'argent et de laisser la gamine s'enfoncer... Il ne connait pas mon projet de demander l'agrément (et je n'ai pas du tout envie de le lui dire !). J'ai eu plus d'une fois envie de lui balancer que si l'ASE s'occupe si mal de sa soeur, il a qu'à la prendre chez lui ! Ah oui mais lui il a sa vie, sa femme va avoir un bébé, tout ça... C'est plus facile de cracher sur ceux qui galèrent à essayer de donner un avenir à cette petite que de s'en occuper soi même.
Bon, c'est un peu hors sujet, mais ça défoule !

Bref, on a encore un peu de temps pour réfléchir (notre dernier n'a que 2 ans, on attend qu'il soit un peu plus autonome pour lancer les démarche).

Bonne journée
"Tout le monde croit que le fruit est l’essentiel de l’arbre quand, en réalité, c’est la graine." Nietzsche

Hors ligne Clarinette

  • Animateurs
  • Parchemin des anciens
  • *
  • Messages: 8346
Re : Début de la procédure de parrainage, début de l'aventure
« Réponse #65 le: 24 Mars 2013 à 11:02:42 »
Non, pépée, ce n'est pas hors sujet, c'est aussi ce que nous vivons nous aussi FA

L'Assam de lolita de me dire que suite a la négligence de l'educ, elle avait dû l'emmener a un week-end à Paris, ou elle allait voir de la famille qu elle n'avait pas vu depuis longtemps...elle vais posé son week-end depuis longtemps et hop, une négligence, un oubli et tout tombe a l'eau...

C'est pourquoi elle voulait tant une famille relais "sûre" comme moi :rolleyes: :rolleyes:...je plaisante mais j'ai bien compris ses attentes...

Après, pour revenir a ton questionnement qui me semble sain et légitime , il est possible de précipiter sa propre famille dans le chaos...un enfant qui arrive avec une lourde problématique, un référent qui n'assume pas, une assfam "qui n'ose " pas tirer la sonnette, faire des écrits et demander une réorientation du jeune...voilà un cocktail explosif a mon sens!!!!

C'est pourquoi il est essentiel de pouvoir cheminer avant, se renseigner, se lancer en toutes connaissances de causes pour mieux appréhender ce métier...mieux le comprendre et cerner ses besoins et ses attentes...

Alors, moi, j'avais insisté pour ne pas avoir de plus grands que mes filles qui avaient 9 et 10 ans...cela a été respecté...
J'ai eu principalement des bébé , 4 mois, 5 mois, et 3 ans...je les ai toujours aujourd'hui....
Mais j'ai aussi un accueil relais , une jeune de 14 ans et demi que j'ai ce week-end d'ailleurs...et bien, ce n'est pas la même chanson  :rolleyes:...mais pareil, il faut du recul et des outils pour accueillir un ado comme cela!!!

Je dirais que c'est plus simple en terme de soins....mais plus complexe en terme de prise en charge globale...

Voilà, riche expérience, mais je n'hésiterais pas a alerter mon employeur si je me sentais débordé avec lolita...je ne mettrai pas en péril notre équilibre familial avec nos 3 autres accueillis...mais il faut du bon sens, que ce soit bien argumenté et étayé ...en clair ne pas mettre fin a un accueil pour des futilité...c'est la je crois que nous devons faire preuve de discernement ...

Voilà, pour résumer, si tu sens ce métier fait pour toi, va au bout de ton projet, moi, je ne l'ai jamais regretté !!! Je me le dis chaque jour...suis une assfam convaincue :azn: